Le Chaudron : sur les traces du patrimoine de mon quartier

Un grand bravo aux élèves d’une classe de CM1 de l’école élémentaire Cité Michel Debré qui ont travaillé avec des animatrices de Lilomots sur le patrimoine de leur quartier. Après avoir visité le Domaine du Chaudron, les élèves ont mis en mots différents aspects de l’histoire de leur quartier. Une sélection des meilleurs textes est publiée dans un petit livret qui a été distribué aux élèves. Ce livret est également à la disposition de l’ensemble des écoles primaires de la ville.

CM1 école Cité Michel Debré

Deuxième volet du projet : deux rencontres intergénérationnelles avec deux personnes âgées du quartier. Ces échanges ont permis aux jeunes de découvrir le temps lontan et de mieux appréhender différentes facettes de l’histoire de leur quartier.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de ce projet et à la Ville de Saint-Denis qui a soutenu cette action.

Plaisir de lire :  quelques textes publiés dans le livret

Mon domaine (à la manière d’Idriss Issop Banian dans  » Mon Île, Créolie « .)

Plantent les hommes
Coupent les coupeurs de canne
Récupèrent les charretiers
Le domaine s’agrandit
Cacaos.
Café.
Cannes à sucre.

Broie le moulin
S’écoule le jus
S’effile la bagasse
Le domaine gémit
Bruit.
Pleurs.
Vesou.

Chauffe la chaudière
Filtre le mélange
Clarifie le vesou
Le domaine s’enrichit
Feu.
Lait de chaux.
Sueur.

Cuit le jus clarifié
Cristallise le sucre de la canne
Transpirent les hommes
Mon domaine s’adoucit
Chaleur.
Sucre.
Gourmandise.

Laëtitia, Emerich, Orlane, Yohan

 

A la manière de Jacques Charpentreau  dans  » L’école  » :

Dans notre ville, il y a
Des logements, des cités,
Des enfants qui naissent là
Des boulangeries, des pâtisseries
Des personnes gourmandes
Et puis l’océan, l’océan qui bat
Tout bas.

Dans mon quartier, il y a
Des écoles où apprennent les élèves
Des églises qui se lèvent
Parfois de la violence,
Souvent de l’amour et des rires d’enfants
Et puis l’océan, l’océan qui bat
Tout bas.

Dans la zone industrielle, il y a
Un centre commercial, des rues
Un parc des expositions, des musiciens connus
Le Stade de l’Est, des sportifs reconnus
Des voitures de toutes les couleurs
Et puis l’océan, l’océan qui bat
Tout bas.

Dans les jardins, il y a
Des fleurs qui parfument l’air du matin
Sous les arbres se reposent des enfants
Et puis l’océan, l’océan qui bat là.

Maxime, Jonathan, Léanne, Yihan,

Maymùna, Kurtys, Aymrick, Tara, Charonna

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Retour sur… Rencontres de l’éducation de l’océan Indien 2017 | Association Lilomots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :