Raconter la vie

Raconter la vie« Raconter sa vie »… expression un peu galvaudée, voir méprisante. « Raconter sa vie », ce serait perdre son temps en verbiages inutiles. Se regarder le nombril. Pourtant, de grands hommes se sont prêtés à cet exercice. Les plus grand mêmes. Certains racontant leur propre vie, d’autres celles d’autres grands hommes. Plus

La Source : Sur les traces du patrimoine de mon quartier

 

Ces dernières semaines, l’Association Lilomots a réalisé un travail d’écriture sur le patrimoine du quartier de La Source avec le CM2b de Mlle Katy Vandeville de l’école Raymond Mondon. L’école primaire Raymond Mondon étant située dans le secteur de La Source, différents aspects du patrimoine de ce quartier ont été abordés lors des séances.
– Le Jardin de l’état et son Muséum d’Histoire Naturelle
– Le lavoir qui borde le Ruisseau des Noirs, construit dans les années soixante et aujourd’hui désaffecté
– La présence d’eau sous forme de source à l’origine de l’appellation du quartier

Image

Une sélection de textes des élèves a été rassemblée dans un livret qui a été distribué aux élèves. A la rentrée, d’autres exemplaires seront à la disposition des écoles primaires de la ville de Saint-Denis. Les élèves ont montré un vif intérêt et ont pris plaisir à produire des écrits en lien avec leur quartier. L’animatrice les a invités à interroger leur entourage familial pour en savoir plus sur l’histoire de La Source et notamment le lavoir que les anciens ont connu à l’époque des blanchisseuses. Les jeunes ont ainsi découvert de nombreux aspects de l’histoire de leur quartier et de leur ville qui leur étaient jusque-là inconnus.

Bravo aux enfants et un grand merci à la ville de Saint-Denis qui a subventionné cette action dans le cadre du label Ville d’Art et d’Histoire.

Voici deux textes du livret final :

Le lavoir à la manière de Rabelais « Pantagrueline prognostication »

Dans le texte Pantagrueline prognostication, François Rabelais se moque des astronomes et voyants qui prédisent l’avenir. Le caractère humoristique du texte s’explique par le fait que Rabelais prédit des choses qui sont tout à fait évidentes et que tout le monde sait déjà. La classe est partagée en deux groupes : un groupe fait un petit voyage dans le temps et note des prédictions à la manière de Rabelais qu’on aurait pu faire pour 1970, l’autre groupe prédit l’avenir pour 2015. 

Plus