Comment naissent les histoires?

… de la main, du coeur et du cerveau de tous ceux qui aiment les mots. Certaines histoires naissent dans notre groupe « A la croisée des mots », grâce aux enfants qui les inventent et leur donnent corps et âme. Il est toujours possible de rejoindre ces ateliers où nous nous amusons à jouer avec les mots, à faire de la poésie et à créer des histoires.

Vous pouvez choisir entre le groupe du mercredi (14h à 16h) et celui du samedi (10h à 12h). Les deux ateliers ont lieu dans la salle de réunion du Café Sha’n Tea, 67 rue du Général de Gaulle (Saint-Denis).

L’atelier « A la croisée des mots » accueille des jeunes du primaire sachant écrire (CE1 – CM2). Plus de renseignements au 06 92 75 02 07.

Et si c’était faux ce que l’on raconte sur Grand Mère Kalle ?

Une semaine entière en compagnie de Grand Mère Kalle! Soyez rassuré, notre sorcière péi n’a pas réussi à nous effrayer! Au contraire, les 11 enfants qui ont participé au stage de vacances se sont inspirés d’elle pour la modeler, la dessiner et l’écrire. Cet atelier était une grande première, car l’Association Lilomots et l’Atelier Libellule ont co-animé les séances : tous les jours, la moitié du temps était consacrée à l’atelier d’écriture et l’autre moitié aux arts plastiques !

LE PORTRAIT DE GRAND MERE KALLE (Anton, 9 ans) 

Grand Mère Kalle a un nez crochu avec une verrue. Elle a déjà perdu 20 dents, il lui reste sept dents noires. Elle a des cheveux en paille, une oreille plus grosse que l’autre. Elle a une cicatrice sur la joue, un chapeau plus pointu qu’un cactus, sa peau a plein de rides. Elle a deux cent mille ans. Quand elle marche, elle fait trembler sa grotte.

Son crapaud saute à dix mètres de haut. Son chat a des griffes qui font 15 cm. Son corbeau vole très haut. Ses moustiques piquent très fort. Son araignée fait des fils tellement solides que son chat n’arrive pas à les casser.

SOS, sorcière en détresse ! Mes pouvoirs magiques disparaissent!
Un jour, nous avons trouvé ce message de Grand Mère Kalle dans le jardin. Voici la recette de Romain (9 ans) pour faire revenir les pouvoirs magiques.

Commençons ! Faites fondre un bâtonnet radioactif sur des oignons. Faites reposer le tout sur un volcan en éruption pendant une semaine. Mettez ensuite l’ensemble dans le suc digestif d’un dragon millénaire. Rajoutez rapidement des algues fluorescentes. Mettez la préparation dans un chaudron et mélangez pendant une heure. Rajoutez des ongles de troll saupoudrées de poivre croqué. Faites revenir pendant 5 ou 6h, rajoutez des limons verts. Touillez, buvez et voilà que vos pouvoirs magiques réapparaissent.

Et si c’était faux… ?

« Et si c’était faux… ? » reprend quelques particularités du triolet. Un triolet est un petit poème de huit vers. Le premier, le quatrième et le septième sont les mêmes, d’où le nom de la pièce, le second vers est repris au huitième. 

Et si c’était faux ce que l’on raconte sur Grand Mère Kalle ?
Si en vérité elle était une cigale
Et qu’elle vivait sur une île tropicale ?
Et si c’était faux ce que l’on raconte sur Grand Mère Kalle ?
Et si elle était une princesse de bal
Qui danse avec le Prince de Galles ?
Et si c’était faux ce que l’on raconte sur Grand Mère Kalle ?
Si en vérité elle était une cigale ?
Hania (6 ans)

Chaque participant est reparti avec sa marionnette et son livret contenant les textes sur Grand Mère Kalle

Masha (7 ans)
Si j’étais un enfant méchant
Je ferais mal à la sorcière
Je mangerais la sorcière
Et je rigolerais ah ah ah ah ah ah

Mathilde (10 ans)
Si j’étais un balai de sorcière
Je serais petit et noir avec des poils marron
Et je me casserais en deux chaque fois que la sorcière m’appelle
Pour l’énerver

Noah (9 ans)
Si j’étais un grimoire
Je serais sale et boueux
Et enterré dans la terre
Caché sous un volcan

Solène (12 ans)
Si j’étais Grand Mère Kalle
Je serais gentille
Et pas un chacal
Pour Grand Père Kalle